document.write('\

Les origines

Le bassetisme est une anomalie de la nature qui a probablement toujours existé. Les premières traces de chiens à pattes courtes datent de la préhistoire.

Les premiers chiens courants

C'est véritablement au VIIe siècle dans un monastère des ardennes qu'apparaissent les ancêtres de toutes nos races de chiens courants actuels: les chiens de Saint Hubert élevés par les moines. Jusqu'à la fin de moyen âge, les bassets issus des grands chiens courants ne sont pas très recherchés.

Il faudra attendre la fin du XVIe siècle pour voir apparaître les premières descriptions de type basset, originaires de l'Artois et des Flandres faisant de la France le berceau de la race. Ces chiens sont alors très appréciés pour leurs qualités de chasseurs.

L'élevage de chiens bassets va alors se développer donnant naissance aux bassets d'Artois, des Ardennes, de Normandie, fauves de Bretagne, griffons vendéens, bleus de Gasgogne, des Vosges et de la forêt noire.

 

 

img-0003-1.jpg

 

Le basset d'artois ancêtre du basset hound

Jusqu'alors connu des seuls chasseurs, le basset d'Artois va être révélé au grand public en 1863  lors de sa présentation par le Conte le Coulteux de Canteleu dans le chenil d'exposition-vente installé dans le jardin d'acclimatation de Paris.

Un couple de bassets issus des chiens de Le Coulteux sera alors expédié en Angleterre. Nommés "Basset" et "Belle" ils sont vraisemblablement les aïeux de nos bassets hound.

Jusque là, la sélection des éleveurs ne se faisait que selon les critères de qualité à la chasse donnant une grande variété de types morphologiques. En 1880 est jugée pour la première fois une classe basset hound en Angleterre (second berceau de la race) et c'est également à cette époque qu'est rédigé le premier standard et qu'apparaît la dichotomie Travail-Beauté.

Un standard difficile à atteindre

En fait le chien décrit dans le standard n'existe pas encore et il faudra les efforts soutenus des éleveurs pour arriver au chien que nous connaissons aujourd'hui.

Dès la fin du XIXe siècle, l'équipage Walhampton compose une meute d'une douzaine de couples, cet élevage va rapidement dominer par le nombre et la qualité de ses chiens répartis en deux lignées, l'une travail et l'autre exposition, mais obtenir le chien exigé par le standard est difficile et ce n'est qu'en 1935 que nait "Monkshood of Reynalton", le premier vrai basset hound.

C'est en 1962 que sera enregistrée la première portée en France.

img-0024.jpg

Droits de reproduction et de diffusion réservés. Webdesign: Pascale Dutheil